Passion ou passe-temps? (compliquons-nous la vie Part I)

Avez-vous déjà essayé de définir une passion? Quelle différence feriez-vous avec un passe-temps? On pourrait partir sur plusieurs critères: le temps consacré (dans l’activité mais aussi autour de l’activité), l’argent investi, les risques, la satisfaction, etc…

Voyons d’abord les définitions; mon ami Larousse (un grand-parent de Google) me dit ceci:

  • Passe-temps: Divertissement ou occupation privilégiée auxquels on s’adonne dans les moments de loisir.
  • Passion:
    • Littéraire. État affectif intense et irraisonné qui domine quelqu’un (surtout pluriel) : Vaincre ses passions.
    • Mouvement affectif très vif qui s’empare de quelqu’un en lui faisant prendre parti violemment pour ou contre quelque chose, quelqu’un :Juger sans passion.
    • Amour considéré comme une inclination irrésistible et violente : Un film où la passion est dominante.
    • Penchant vif et persistant : Avoir, être pris par la passion du jeu.
    • Ce qui est l’objet de ce penchant : L’histoire, c’est sa passion.
    • Dans la philosophie scolastique et classique, ce qui est subi par quelqu’un ou quelque chose, ce à quoi il est lié ou par quoi il est asservi, par opposition à l’action.
    • Récit hagiographique des épreuves des martyrs, dont on faisait lecture au service liturgique à l’anniversaire de leur mort.
    • Composition musicale inspirée par la passion du Christ.
    • Au XVe s., mystère représentant la passion de Jésus-Christ.

D’un point de vue « définition », on peut tout de suite en déduire deux choses: la passion, c’est complexe et cela fait intervenir l’affectif.

Vu qu’une passion se vit avec le cœur (et la déraison), on peut donc en déduire que ça nous coûte plus cher, si ce n’est en argent, ce sera en temps. Mais est-ce que cela s’applique aussi au passe-temps? D’ailleurs, est-ce qu’avoir des passe-temps pourrait être une passion ou peut-on dire « mon passe-temps, c’est d’avoir des passions »?

D’un point de vue général (oui, on généralise et c’est normal: notre cerveau a un besoin sans cesse de pouvoir stocker de l’information condensée sinon il risque l’overflow d’information), vu le temps consommé par une passion, il semble difficile d’en vivre plus d’une de manière simultanée et donc avoir des passions comme passe-temps, il se pourrait que si nous voulions en vivre plusieurs, cela ne pourrait se faire que séquentiellement (de manière cyclique ou non).

D’un point de vue coût, tout devrait dépendre de la passion en question. Imaginons que votre passion soit de faire des mots croisés. Chaque minutes de vos temps libres, vous complétez des grilles; dans votre sommeil, vous ne voyez que des lettres qui s’alignent; et vous faîtes cela depuis l’âge de 6 ans, et vous êtes capables de placer tous les mots d’une conversation avec vos amies dans une grille (non, ce n’est pas du sexisme: vu le peu de mots prononcés par un homme sur une journée, il n’y aurait même pas moyen de compléter une grille de 20×20 lol)… bref, vous êtes passionnés! Question coût, par contre, à 5$ le magazine, vous ne vous ruinerez pas – sauf si vous êtes hyper-passionné et talentueux et que vous faites 10 livres de mots croisés par jour. Donc nous avons ici le cas d’une passion qui coûte presque rien… Alors que le passe-temps de Mr X est de jouer au Poker une fois par mois et d’y claquer un demi-salaire… Donc, un passe-temps peut être très coûteux…

Un autre critère serait de voir si un passe-temps est plus risqué qu’une passion. Comparons donc « Jouer au squash une fois par semaine » (c’est un loisir passe-temps, de catégorie sportive, remplaçable) [ndlr: si c’était une passion, ce serait au moins 10 heures par semaine] et les « mots croisés (de notre exemple ci-dessus) ». Vous serez d’accord avec moi, qu’à part en étant un malchanceux exceptionnels, il est plus risqué de se blesser en courant après une balle plutôt que de subir un accident cardio-vasculaire en écrivant une lettre dans une case. Maintenant, en inversant les passe-temps et passions précités, le gars qui fait  des mots croisés de temps à autre et le sportif qui dort un cube de squash entre deux parties, nous arrivons à la conclusion que le risque n’est pas élément caractéristique permettant de différencier notre sujet.

Il nous reste la satisfaction: peut-on admettre que la personne qui vient de réussir un mot croisé pendant la pause WC est plus satisfait/heureux que celle qui vient de terminer un origami très compliqué (http://www.clg-pyramides-evry.ac-versailles.fr/IMG/jpg/lotr-origami.jpg)? La réponse est NON. L’origami, on en parlera pendant des mois, on l’exhibera, on fera des blogs dessus, etc… votre carnet de mots croisés,  il passera certainement à la trappe la semaine d’après.

Alors, dites-mois, après tout ce blabla, quels sont vos passions et quels sont vos passe-temps? 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Quelque chose à rajouter?