Les trilogies du Magicien Noir – Trudi Canavan

Hier soir, j’ai terminé le 3ème et dernier tome de la seconde trilogie de Trudi Canavan: Les chroniques du Magicien Noir.

canavan_magiciennoir

Commençons par un petit résumé des trois premiers livres: Sonea est une enfant des rues et, lors d’une purge annuelle, elle arrive à blesser un magicien, pourtant protégé par un bouclier (magique), à l’aide d’une simple pierre. Sans suivra une chasse qui durera le premier tome pour la retrouver… L’intégrer dans les rangs de la Guilde des Mages, par contre, provoquera des remous dans le second tome qui se finira dans le troisième tome par une guerre avec de la magie proscrite. Tout tourne donc autour de Sonea, mais je vous rassure, les protagonistes sont nombreux.

Cette première trilogie s’Adresse plus à des ados qu’à des jeunes adultes (heureusement, je suis resté jeune d’esprit lol). Nous sommes loin d’un Game of Thrones (le nombre de mort est assez limité – voir trop peu nombreux); les intrigues politiques sont quasi-inexistantes, les combats limités et les histoires d’amour sont peu présentes (du moins, elles ne sont pas au premier plan). Donc, pourquoi continuer de lire? Simplement parce que le style est prenant et que les personnages sont bien développés. Pour le style, on peut dire que, pour chaque chapitre, on centre une sous-section sur chacun des personnages principaux, ce qui fait que l’on s’attache vite à l.un ou plusieurs d’entre-eux (dont aussi des personnages plus matures). Dans le premier tome, le fil conducteur de chaque personnage se focalise sur la traque de Sonea; par contre, par la suite, chacun des protagonistes principaux possède son propre objectif. Donc, même si l’on considère une des quêtes comme inintéressante, il en restera d’autres pour occuper le lecteur (des meurtres à élucider, la recherche d’une ancienne forme de magie, un peu de politique,…).

3189760131_1_4_iahjaLGr

La seconde trilogie, elle, se passe 20ans plus tard et se centre sur le fils de Sonea et sur des aspects plus politiques, et donc s’adresse à un lectorat quelque peu plus âgé (notez qu’un ado s’en sortira aussi – y a rien de bien complexe – mais un adulte appréciera plus cette trilogie que la première). Par contre, l’intrigue est un peu faible et heureusement que les personnages sont là pour donner envie de lire. Je me suis attendu à plus d’un rebondissement qui ne sont jamais venus (c’est linéaire!).

Par ailleurs, dans tout livre de Fantasy, j’aime l’aspect sociologique qui y est décrit et l’on trouve ici plusieurs types de société que l’on pourrait retrouver dans notre évolution. Je m’explique: La Kyralie est un monde où l’on a séparé les pouvoirs (par exemple, les magiciens ne peuvent pas faire de politique), L’Élyne est le pays assez libre, le Sashakan est l’ennemi (esclavage, royaume dirigé par les mages), Lonmar est la contrée où les femmes ne peuvent pas sortir de chez elle et où la religion domine…
Et donc, je trouve toujours fort intéressant de voir comment le mixage et l’évolution des cultures s’opèrent – parfois, cela donne une idée de ce que pourrait donner notre monde dans le futur.

Le cadre Fantasy ne concerne que des magiciens et le fait que l’époque pourrait s’apparenter à notre ère médiévale, donc si vous n’êtes pas adeptes des elfes, nains, dragons… cette lecture est pour vous (non, il n’y a pas de vampire non plus!).

Au bilan, ce fut un bon divertissement – si vous ne savez pas quoi lire, allez-y sans peine.

Concernant l’auteur, j’ai très peu d’information à son sujet: Elle est née le 23 octobre 1969 à Kew, une banlieue de Melbourne dans l’État de Victoria, Australie et a passé son enfance à Ferntree Gully, une autre banlieue de Melbourne. Aussi loin qu’elle se souvienne, cette illustratrice et designer a toujours écrit, principalement à propos de choses qui n’existent pas.
Elle a aussi écrit deux autres trilogies: L’àge des Cinq et La loi du Millénaire (dans les derniers tomes sont en cours d’écriture) se situant dans l’univers d’Ithania.
Je lirais probablement ces deux trilogies quand la deuxième sera terminée (2016, en anglais, d’après son site).

Pour ma part, je viens de me lancer dans « Chroniques de la fin du monde » par Susan Beth Pfeffer

64426803

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Quelque chose à rajouter?