Les « Anime » de janvier-février

Une de mes passions passe-temps, ce sont les Animes – vous savez, ces mangas japonais adaptés pour passer à la TV. Je ne suis pas fan des mangas et donc je me contente de ce qui est produit sur le « câble » japonais. Ayant, par le (lointain) passé, était déçu du doublage francophone ainsi que de la censure de certaines chaînes (des épisodes de 22 minutes qui sont réduits à 12 – merci pour l’histoire), j’opte donc pour les traductions des fansubs en vostfr. Vu la difficulté (et le prix) de trouver tous les animes sur le Nouveau Continent (ce qui était moins difficile en Europe), je suis donc réduit à les regarder en ligne (bien que, lors de mes passages en Europe, je reviens souvent avec plusieurs coffrets DVD – oui, je suis un enfant de la consommation et fétichiste du produit en lui-même). A noter qu’il s’agit majoritairement d’anime destinés à un publics avertis (souvent 16 ans et +)

Donc voici ce que j’ai zieuté ces deux derniers mois:

Black Bullet :

  • Synopsis: Le monde a été envahi par des démons et pour protéger les villes, on les a entourées de pierres dressées noires ayant un effet répulsif. Dans ce contexte, pour abattre les démons qui parviendraient à s’infiltrer en ville, on compose des milices travaillant toujours par groupe de deux: un humain (expert en arts martiaux et/ou aux armes à feu dont les balles sont dans un alliage noir) et un enfant mi-humain mi-démon. Ces enfants maudits, dont la mère était humaine, ont des capacités offensives hors-normes (pas de pouvoir psy).
  • Avis: Les personnages sont bien construits, bien qu’il nous est impossible de s’identifier à l’un d’entre-eux. C’est anime est assez violent et sanglant et certains passages sont difficiles: je rappelle qu’il s’agit d’enfant de 10-12 ans qui se battent pour sauver une humanité qui ne les aime pas. Afin de contre-balancer le côté dark fantasy, nous avons droit à de l’humour assez léger; je ne dirais pas qu’il s’agit d’ecchi pour autant. J’ai d’ailleurs bien ri sur certains passages et je vous rappelle que papa n’est pas drôle ;-). Je reste un peu sur ma faim et j’espère qu’une seconde saison viendra combler les vides laissés en suspend.
  • Note: 7/10



– Red Eyes Sword: Akame ga Kill! :

  • Synopsis: L’histoire se situe dans un monde de type médiéval (bien que l’on retrouve tout de même des armes à feu plutôt complexes). Le royaume est gouverné par un adolescent manipulé par un ministre véreux. Les rebelles se préparent donc à renverser le pouvoir, et cela avec l’aide d’un groupe d’assassins, tous équipés d’artefact puissant. Dans ce contexte, trois amis voulant s’engager dans l’armée sont attaqués par des militaires et il ne restera qu’un seul survivant qui doit la vie aux assassins. Il décide donc d’aider ces derniers….
  • Avis: Qui dit assassin dit meurtre, qui dit meurtre dit (dans notre cas) sang. Cet anime est violent et sanglant; et là, l’humour généré par le côté ecchi des personnages aident grandement à nuancer le dark fantasy. Car il s’agit bien de cela; il y a des morts dans tous les camps… Une saison deux pourrait être envisagée mais n’aurait pas pour but de répondre à des interrogations de la première saison. C’est bien ficelé mais le scénario manque de complexité.
  • Note: 7/10



– L’attaque des Titans – Shingeki No Kyojin:

  • Synopsis: L’action se situe dans un monde qui pourrait être le nôtre après qu’un apocalypse ait ravagé la planète et où tout ce qui est électronique a disparu. Il existe deux races sur Terre: les humains (nous, quoi) et les Titans, lesquels mesurent entre 3m et 25m de haut (généralement). Ces derniers se nourrissant exclusivement d’humains, ne souffrant pas de maladie ou de la faim, ont décimé villages et villes pendant plusieurs siècles. Afin de survivre, la société a bâti trois murs gigantesques autour de la capitale (d’autres villes sont situées entre ces murs). Pour se défendre des Titans et pour effectuer des explorations, une armée est créée. Nous suivons donc l’histoire d’un jeune (encore) avec ses 2 amis (décidément les jeunes semblent avoir rarement plus de 2 amis en début de série) qui veulent s’engager dans l’armée, et cela au moment où un gigantesque titan (non, ce n’est pas un pléonasme) réussi à exploser le premier mur.
  • Avis: Cet anime est excellent, que ce soit dans la construction des personnages que dans le scénario. Il y a beaucoup d’action, beaucoup d’introspection, peu (pas) d’humour et beaucoup de scènes gores (on a dit que les titans mangeaient les humains…). Vivement la saison 2 pour avancer dans l’intrigue.
  • Note: 8/10



Tokyo Ghoul:

  • Synopsis: L’histoire se déroule à Tokyo, de nos jours. Tout comme dans Attack on Titan, il y a deux races coexistantes sur Terre: les humains (quel hasard!) et les goules (et non, ce ne sont pas des vampires). La différence entre les deux espèces, c’est que la seconde doive se nourrir de la première pour vivre (contrairement aux Titans qui survivent même sans manger). Nous suivons donc un jeune humain (encore un! yesss), plutôt intello (universitaire), qui a eu un coup de cœur pour une jeune fille qui fréquente la même brasserie que lui. Là où ça devient intéressant, c’est qu’on attendra pas 15 épisodes pour savoir si il va sortir avec! Il l’invite dès le premier épisode! Si si, un intello pas trop timide pour changer… Pas de bol, c’est une goule et elle a faim (note: je ne spoile pas, on le sait dès la première minute que c’est une goule)…
  • Avis: Alors, ça pisse le sang de partout, ça balance entre crise d’identité et de personnalité; les personnages sont bien construits et on s’y attache facilement. On notera le manque cruel d’humour dans cette série, quelques scènes de torture (âmes sensibles…) et l’inexistence du thème Ecchi (donc rien pour vous remonter le moral). Cependant, le scénario et là pour compenser le manque de poitrine généreuse et on ne voit pas le temps tellement c’est bon. Par contre, la saison 2 est en cours de diffusion donc, pour ne pas être couper dans votre faim, patientez encore un mois ou eux avant de zieuter cette petite merveille.
  • Note: 8/10



– Brynhildr In The Darkness:

  • Synopsis: De nos jours, au Japon, un jeune collégien (oui, encore! Je vous parlerais de Psycho-pass dans un futur billet; ça changera) passionné d’astronomie voit débarquer dans sa classe une copie-conforme de son amie d’enfance tragiquement décédée alors qu’elle allait lui montrer un alien (non, rigolez-pas, c’est pas sympa pour la gamine). La jeune fille va même jusqu’à s’inscrire au club d’astronomie (oui, à partir d’une personne, c’est déjà un club). Elle va lui faire une prémonition mais notre ami est plutôt trop cartésien pour l’écouter et elle devra donc user de magie pour lui sauver la vie…
  • Avis: J’avais des doutes au début mais finalement la série est prenante. Il y a quelques similitudes avec Elfen Lied (des jeunes filles avec des super-pouvoir qui s’entre-tuent), mais avec un petit côté ecchi/harem qui allège le scénario. L’histoire est par contre fort linéaire et, malgré qu’on a quelques flashbacks pour chacun des personnages, je ne les trouve pas toujours bien construit. Quant à la fin, elle me laisse trop sur ma faim. Sans saison 2, cela restera un anime à voir mais sans plus…
  • Note 6,5/10



– M3 The Dark Metal:

  • Synopsis: Au Japon, de nos jours, se trouvent une zone de la taille d’une ville (un dôme)  dans laquelle évoluent des monstres et où ne peuvent survivre les humains plus de quelques heures. Afin d’éviter que les monstres n’assaillent les villes aux alentours et ne dévorent des humains (ah non, pardon, ici, ils ne font que les tuer… ouf), une brigade (ah ben tiens!) a été créée pour intercepter et éliminer tout être non-humain sortant du dôme. C’est la`que nous suivons un groupe de (devinez!) jeunes et moins jeunes qui sont capable de piloter des robots pour anéantir cette menace.
  • Avis: Il n’y a pas d’humour dans cette série… par contre, il y a un scénario qui mérite toute votre attention, des personnages auxquels on s’attache et qui ont un caractère bien trempé. Nous ne sommes dans une série allant de l’horreur au gore, mais allant de la remise en question psychologique aux scènes de combat bien orchestrée.
  • Note: 8/10



– Terror in Resonance:

  • Synopsis: L’histoire se déroule de nos jours au Japon. Des lycéens ayant volé une arme (ah ah, je ne vous dirais pas quelle arme!) jouent aux terroristes. Tous leurs actes sont commis sous le pseudonyme Sphinx et avant chaque explosion, une énigme est diffusée sur le Net pour permettre à la police de déjouer l’attentat. Une fille (une camarade de classe totalement renfermée sur elle-même), témoin visuel, est finalement sauvée par l’un des protagoniste terroriste….
  • Avis: Il s’agit d’une série policière, parfois teintée d’humour, où l’on se demande où veulent en venir ces jeunes. Le scénario est béton et on a parfois envie de retourner deux claques à la gamine (ou à sa mère)… je qualifierais donc cet anime de drame psychologique policier (peu d’action et peu de sang, pas de meurtre  gratuit ni de monstres ni même de pouvoir psy); je le conseille aux amateurs du genre.
  • Note: 7/10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Quelque chose à rajouter?