Le point sur deux articles

Suite à l’article sur la post-démocratie, j’ai eu une révélation: Les Grecs, les premiers, ceux qui ont créé l’ébauche de la démocratie, vous savez quoi? Ils n’avaient pas Internet!
D’ailleurs, je suis sûr que si leur conscience était toute connectée, ils n’auraient même pas élu de représentant!

Bref, l’idée est la suivante:
– Grâce aux technologies, on peut relier chaque habitant à son représentant
– Lorsqu’il y a un vote à la Chambre, le député a le poids d’un nombre bien précis de votants
– Mais! Comme un député ne représente pas forcément TOUS les points de vue de ses électeurs, on doit prévoir un mécanisme pour permettre aux citoyens de participer au vote.
– Ce moyen repose sur la technologie et la communication: le citoyen doit connaître la position de son député sur le sujet en cours. De plus, il doit pouvoir participer au vote à distance.
– Il devra donc y avoir un portail Web indiquant les heures de votes, permettant d’entendre en temps réel les discussions en séance plénière et la position de chaque député.
– Chaque citoyen se verra attribuer un « device » [ndlr: bidule, boitier, truc, etc.. ou un code personnel sur le portail, ou une application sécurisée sur SmartPhone ou un implant dans le cerveau]
– Lors du vote (voire quelques heures avant), il peut prendre position dans le débat – s’il ne le fait pas, par défaut, cela signifie qu’il fait confiance à son député
– Lors du vote, ce ne sera donc plus 200 guignols dans un amphithéâtres qui voteront, mais la population complète qui sera représentée.

Passons les détails techniques [ndlr: oui, ce sera sécurisé; oui les politiciens seront forcés de publiés leurs avis; on trouvera des solutions pour ceux qui n’ont pas de smartphone; qui ont perdu leur Device, etc etc etc etc], il y a un sérieux avantage à la chose: la participation populaire!
Si le Citoyen n’est pas d’accord, si il en a ras-le-bol de son représentant, si un mouvement de niveau national se fait ressentir, on aura le pouvoir de changer les choses!

On est tous d’accord que tout le monde ne s’intéresse pas à la politique, que beaucoup ne comprennent pas le charabia utilisé pour rédiger les lois, donc il est évident que ce n’est pas une voix de plus ou de moins pour un projet lamba qui va changer le cours de l’histoire, MAIS en cas de total désaccord, en cas de soulèvement populaire, si un leader-philosophe se fait connaître, alors oui, cette méthode aura la possibilité de modifier la Politique comme on la connait.
Dans la majorité des cas, on fera la politique « as usual », mais, lors de débats qui divisent, on a le droit de se faire entendre.
[ndlr: à noter qu’un tel système fera aussi évoluer la classe Politique]

Quant à l’article sur la Politique autrement, je voulais préciser par des exemples chiffrés le principe de rémunération reportée:
– M. le Ministre X gagne actuellement 5000$ par mois [ndlr: certainement beaucoup plus] pendant la durée du quinquennat, c’est à dire pendant 5 ans.
– Au lieux de ça, fixons-lui un salaire moyen 2000$ par mois, et prenons à la charge d’une fiduciaire (une société qui va gérer les finances-dettes et vacances- de ladite personne).
– Quand son mandat est terminé, il touchera pendant encore 10ans un montant allant de 1500$ à 3000$, non-taxable, dépendant de l’état général de l’État [ndlr: dans certains pays, les ex-politique continue de recevoir beaucoup d’argent après leur départ – ce serait donc à modifier].
Cela respecte bien le fait que tout travail mérite salaire (perso, si je n’avais plus à payer le prêt hypothécaire ne fut-ce que pendant 5 ans, j’apprécierais). De même, cela le pousse à se donner à fond dans son boulot.

Quant à l’explication sur les produits dérivés, j’en ferais un article à part entière, puis je verrais comment on pourrait mettre en contexte rémunération d’un politicien et revenu futur dépendant d’un indice virtuel.

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

12 Comments

  1. 24 janvier 2017
    Reply

    Tu réfléchis sacrément à la question ! Ton idée sur la participation de tous via les moyens connectés me semble intéressante et permettrait sans doute de s’affranchir des clivages droite/gauche.

    • 24 janvier 2017
      Reply

      La pensée évolue, mais le monde politique ne suit pas… La gauche et la droite, c’est totalement dépassé; il faut remettre en question cette idéologie moyenâgeuse (enfin, du siècle dernier, quoi lol)

  2. 24 janvier 2017
    Reply

    ce que tu exposes en première partie c’est la démocratie directe. Bon, tiens compte que 50% des gens ne votent pas et qu’une partie de ceux qui s’expriment, le font juste par réaction … donc l’intérêt de la chose concerne (j’exagère) 25% des personnes en droit de voter

    • 24 janvier 2017
      Reply

      mais 25%, c’est suffisant pour changer une balance…
      Comme je dis, c’est une idée; on ne parle pas, là, de referendum. Les gens participent s’ils le veulent (dans le cas contraire, c’est leur représentant qui a la main).

  3. Manue
    24 janvier 2017
    Reply

    Sinon, ça va toi ?

    • 24 janvier 2017
      Reply

      Euh oui, pourquoi? J’ai pas l’air d’aller bien? :-/

      • Manue
        24 janvier 2017
        Reply

        Ben si 😀

        • 24 janvier 2017
          Reply

          Je m’ennuie, c’est terrible… 😉

  4. 24 janvier 2017
    Reply

    Twitter ne suffirait pas pour le système de vote ? J’ai complètement décroché quant à la rémunération d’un représentant…

    • 24 janvier 2017
      Reply

      Tout le monde n’a pas Twitter, fb ou autre… non, il faut que ce soit une appli sur un portail sécurisé.

  5. 25 janvier 2017
    Reply

    Dis donc, ça fait longtemps que tu t’intéresses à la politique?

    • 25 janvier 2017
      Reply

      En Belgique, c’est un sport national… 🙂

Quelque chose à rajouter?