Inspiration et divagation

Hier, avant de m’endormir, un flux créatif est venu submergé mes pensées. Vu ma capacité à m’endormir sur demande et mon état de fatigue ces derniers temps, je n’ai pas eu le temps d’y réfléchir beaucoup.

L’origine de mon trouble est une question de Proust (on s’occupe comme on peut avant de s’endormir, hein!): 28: Les faits historiques que je méprise le plus.
Plutôt que répondre simplement la question, les méninges triturés me font me demander si il y a un événement dans l’histoire de l’humanité, qui, s’il n’avait eu lieu, aurait amélioreé le monde et faire avancer notre conscience collective vers quelque chose de plus positif pour nous, la planète et ses habitants.

Pour le moment donc, je fais le cheminement inverse et je remonte le cours du temps à la recherche de l’événement X. Je prends mon déguisement de Hiiro Nakamura [ndlr: série TV Heroes] et je mets à remonter le temps, à tracer les chemins du destin, à chercher le papillon qui créera une vague qui bouleversera la cheerleader le monde.


Et donc, nous voici dans l’univers des « et si » [ndlr: certains n’aiment pas le concept]…
Dans l’état actuel, je ne considère pas qu’empêcher la naissance de Donald Trump ou de Theresa May changera le destin de l’humanité; un autre populiste aurait été élu et une autre bigote se serait présentée en partisan du Brexit (on pourrait empêcher la rencontre des parents de Cameron, mais là aussi, ça a des limites).

Nous pourrions aussi sauver les victimes de la seconde guerre mondiale en se débarrassant d’Adolph avec une balle perdue pendant la Grand Guerre, mais là aussi, posons-nous la question: S’il n’y avait pas eu cette première guerre, y aurait-il eu une montée des Nationalismes, une grande dépression, etc..?
L’idée pourrait donc d’empêcher l’assassinat de François-Ferdinand…. bien que la tension devait déjà être à son comble et l’étincelle aurait pu être provoquée pour n’importe quelle raison.< Quittons donc le XXème siècle...
Le XIXème siècle semble sympa: les grands empires tombent un peu partout, les sciences et les industries se développent.
Si on voulait empêcher l’avènement du communisme, on pourrait s’occuper de Karl Marx et de Friedrich Engels. La Russie et la Chine aurait fait leur révolution, les Tsars seraient tombés (ou pas) et des républiques (ou autres alternatives) auraient fleuri un peu partout.
Notez que je n’ai rien comme le communisme, hein, c’est la façon dont il a été mis en place par Lénine, Staline et consorts qui ont posé problème.
Il y a un hic, l’Afrique est en cours de colonisation… S’il n’y avait pas des massacres systématiquement, il y aurait probablement du « bon » dans cette colonisation.
Point de vue environnement, on a le problème du moteur à explosion. S’il y avait moyen d’éviter cette étape et passer directement au moteur électrique et l’utilisation de l’énergie solaire, ce serait plus sympathique. Les premières piles remontant au XVI, il y a de la marge… C’est probablement l’Église qui a ralenti les scientifiques de l’époque.


Cela n’empêchera aucune des guerres de religion (ou puisant leur fondement dans celle-ci) qui surviendront.
A propos de la religion, les gens ont besoin de croire en quelque chose, donc l’éradiquer purement et simplement n’est pas la solution – et puis, il faudrait vraiment remonter très loin dans le temps pour faire une telle chose. On pourrait éviter la grande Inquisition et la chasse aux sorcières, par exemple. On peut aussi em pêcher les visions et divagation d’un certain prophète au VIIème siècle voir au siècle I (ce qui changerait quelque peu notre calendrier). Ca permettrait de sauver plein de scientifiques, comme Galilée, coupable de blasphème.


Personnellement, j’ai un penchant pour les religions polythéistes (vous savez, Zeus, Apollon, Athéna, et tout leur clique). J’ai l’impression qu’il y aurait eu moins de conflit dans le monde si les religions monothéistes n’avaient pas fait leur apparition. On pouvait prier le dieu que l’on voulait, qui, de toute façon, faisait partie de la même famille que les autres.
Les scientifiques n’auraient pas été des sorciers mais des adeptes d’Hepahïstos et d’Athena… c’était le bon temps [ndlr: à quelques « détails » près].
Donc, l’idée serait d’empêcher la progression des religions monothéistes… mais on fait comment? Même si l’on empêche Constantin de se convertir, ce n’est qu’un élément qui pourrait se faire plus tard… Et on ne peut pas tuer Jésus non plus, ça a déjà été fait (et puis, on n’est pas sûr qu’il ne reviendrait pas)…. Dans les films, quand on ne peut tuer quelqu’un, on l’enferme ou on l’exil… Pour l’Exil, ils ont essayé avec Moïse et ça n’a pas très bien marché. D’ailleurs, Moïse, c’est encore une histoire de Dieu unique, c’est problématique.

Arg… je crois que je suis en plein délire…
On aurait du pousser Socrate à étendre sa secte, mais ce n’est pas compatible avec le polythéisme… Et quid quand les Grecs rencontreront les Scandinaves? Y aurait-il eu une guerre de religion, sous prétexte qu’un petit malin aurait dit que Odin était plus fort que Zeus? tss tss tss… Y a t’il un historien dans l’assemblée?
Et si il y avait eu un 11ème commandement: Tu chériras la curiosité et tu cultiveras les idées nouvelles!
Peut-être la civilisation (ou l’humanité) aurait « grandi » plus vite?
Tiens, peut-être que déjà à l’époque, on se disait que c’était trop compliqué de prier une dizaine de dieux et on a voulu simplifier?

Je sature, mais où est Yoda? :p

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

8 Comments

  1. 26 janvier 2017
    Reply

    Avec des si, on mettrait Lutèce en amphore ;-).

    C’est marrant tes réflexions parce qu’il y a quelques jours, mon fils me parlait de son jeu Assassin’s Creed et partait sur l’idée d’un nouvel opus où les assassins auraient pour mission d’empêcher l’assassinat de François-Ferdinand pour éviter la 1ère guerre mondiale…

    Sur le plan des religions, ce ne sont pas le-les dieu-x le problème, mais bien l’interprétation que les hommes en font et les actes qui en découlent.
    Personnellement, bien que d’éducation catholique de base, je me sens plus proche des idées générales de la Wicca ( notamment la complémentarité entre le féminin et le masculin et le grand principe « Fais ce que tu veux tant que ça ne fait pas de mal à autrui » ).

    • 26 janvier 2017
      Reply

      Le problème est le détournement que les hommes font de ces principes.
      Il découle aussi que pour ne pas faire de mal à autrui, il faut définir ce qu’est le mal et qu’elle considération on donne à autrui.
      De même, que l’on peut détourner l’impact du « fais ce que tu veux » (par exemple, s’il y a un décalage temporelle entre l’acte et l’effet sur autrui).

      Pour que cela marche, il faut que ces principes soient appliqués par tous.

  2. 27 janvier 2017
    Reply

    j’adore ton 11ème commandement, il est de toi ?
    bon, j’ai la solution, heureusement d’ailleurs que tu as débroussaillé tout ça !!
    Alors voilà : ce qu’il faut éradiquer c’est l’esprit de conquête (tu commences par Hannibal et son éléphant, Alexandre le Grand, Napoléon, toussa toussa, conquérir et asservir). le souci est d’arriver quand même à promouvoir le progrès scientifique sans cette motivation (par exemple, s’il n’y avait pas eu de missions spatiales le micro ondes n’existerait pas – je n’ai plus de micro ondes ceci dit) – allez creuse, moi j’ai pas le temps des cookies dans le four

    • 27 janvier 2017
      Reply

      Oui, il est de moi; ça ne vient même pas de Cassandre! :p (tu devrais le lire, ça parle d’autisme et de cerveau gauche/droit)

      Je vais cogiter pour trouver comment supprimer l’esprit de conquête…

  3. C’est un peu radical, mais c’est au moment de l’évolution de certains singes vers l’homme qu’on aurait peut-être du devoir ou bloquer le processus.

    • 29 janvier 2017
      Reply

      Inhibition de l’instinct de prédation? C’est une idée mais le hic, c’est qu’il permet aussi de se défendre. Or, à l’aube de l’humanité, il y avait de nombreux prédateurs sur la terre.

Quelque chose à rajouter?