Et si on changeait le monde? [2 – Questions]


A propos de l’échelle
C’est clair, qu’avec du recul, j’aborde le calcul de l’expérience comme l’expérience dans un jeu de rôle. Dès que l’on passe un cap, on monte de niveau; on évolue « socialement ».
Ceci dit, si l’on compare avec la vie d’aujourd’hui où, ce que l’on fait, c’est accumuler de l’argent. On trouve une grosse différente dans le fait que l’on dépense nos acquis systématiquement et donc, monter de « niveau », c’est extrêmement difficile, sauf si l’on part déjà avec une bonne base que l’on aurait héritée (par exemple).
Dans une certaines mesures (il faudrait que je fasse quelques calculs), la rémun’heuration de la population mondiale devrait ressembler à une courbe de Gauss (mais avec un minimum et un maximum); est-ce bien ou mal? je ne crois pas. Nous sommes tous différents et on ne peut imaginer un monde peupler uniquement de chirurgiens… Il y aura des inégalités, c’est certain, mais elles ne sont dues qu’au facteur humain et aux capacités des gens.
De même, dans la rémun’heuration cumulée, c’est à dire l’expérience (si je prends l’analogie avec les jeux de rôle), il y aurait un plafond. Une fois atteint, on n’accumule plus du tout. On peut alors décider d’arrêter de travailler ou de faire ça pour le plaisir…
Une autres astuce, plus diabolique, tirée en partie du film l’Âge de Cristal, serait que, une fois le maximum atteint, on lance un décompte et, 5 ans plus tard, on vous euthanasie. Oui, c’est gore, mais si on veut pouvoir maîtriser l’accroissement de la population (dans l’expectative où l’on n’aurait pas encore colonisé l’espace), ce serait la meilleure chose à faire. Par la même, ça éviterait d’Avoir des gens qui accumule de trop… plus on monte en expériences, plus on se rapproche de la mort. Maintenant, vu la rareté de l’événement, on peut imaginer une cérémonie en grandes pompes, l’inscription sur un mur d’honneur, voir même une statue! 😉 Bon, on peut prévoir aussi des exceptions.


Logement
Les déménagements et autres modifications (travaux plus complexes tels que l’ajout d’annexe) doivent être pris en compte dans le modèle.
Quid d’un logement secondaire? Cela peut sembler inefficient au départ de posséder un logement qui ne soit pas occupé… par contre, selon l’échelon, on pourrait prévoir des logements secondaires temporaires pour les vacances. Cela nécessite d’accepter le « partage » de la maison de vacances, or, la décoration est un élément plutôt individuelle… Ou alors on crée dans Villas en forme de croix, donc pouvant être occupées par 4 familles, avec des éléments « communs » en son centre…. à cogiter (ou comment faire travailler ses méninges dans le vide – personne ne me lit de toute façon lol).


Transport
Lier le luxe d’un véhicule au facteur environnemental me semble problématique pour deux raisons: Primo, dans un certain futur, les véhicules seront tous « verts » (zéro émission de gaz quelconque). Secundo, il y a un genre d’uniformisation des voitures. Donc, la notion de luxe est surfaite car la seule chose qui devrait changer d’un modèle à l’autre serait l’esthétique, et non l’innovation.
On pourrait même penser qu’avec les véhicules autonomes, on n’aurait aucun besoin de véhicule à soi. Il y aurait toujours des voiture disponibles en tout temps pour vous emmener n’importe où, à n’importe combien.
Bon, je ne crois pas que la téléportation existe mais dans un tel cas, ça réglerait bien des problèmes!
On peut cependant imaginer un Hyperloop « personnel », mais il y aurait beaucoup de contraintes techniques à la chose (mais ce serait fun de se faire aspirer par un tuyau, voyager sur 30km en 1 minute, et sortir près du bureau). [ndlr: c’est beau l’innocence ;-)]


Articles liés au sport
Certains sports sont plus chers que d’autres… On doit essayer d’avoir une vision responsable de l’équipement.
En cas d’abus (et c’est le problème partout), il faut pouvoir intervenir humainement: A la 3ème raquette de tennis explosée (de colère ou parce qu’on n’est pas doué), on rétrograde le matériel permis pour le joueur en question et cela, pour une durée à déterminer. Il peut donc continuer à « jouer » amis se retrouve avec du maétiel moins performant (quand il s’Agit d’un simple loisir sans aucune prétention, c’est pas grave).
Maintenant, quid des sportifs dits professionnels? Ils auront donc droit à une rémun’heuration aussi, et donc il va falloir distinguer les heures passées en entraênement et les heures de matchs… Et puis, à 80ans, courir après une balle, ça ne sera pas évident… A cogiter donc…



Loisirs/vacances
Considérons que les États aient des accords entre-eux pour ce qui est des lieux de villégiature. Comme le système sera semblable sur tout le globe, on peut donc admettre qu’on fera des « échanges » de touristes à longueur d’année. Maintenant, le plus dur sera une gestion du « stock » de villas/hôtel/logement temporaire efficace permettant de répondre aux besoins de chacun.
Comment lier les vacances à l’échelle, sachant que ce n’est pas parce que l’on est serveur dans un fast food que l’on en rêve pas de visiter le Japon?
Je dirais qu’on devra créer une relation entre distance/catégorie/échelle. Au bas de l’échelle, on a droit d’aller où on veut, mais, plus c’est loin, plus cela ressemblera à du camping… Bien que cela n’empêchera pas à un gars (pou une fille) d’un échelon supérieure d’aller faire du trekking au Népal (on pourra alors peut-être viser de meilleurs restos).
On peut aussi jouer sur la durée du séjour (bien qu’un trekking de 3jours, c’est un peu court pour arriver au Camp de base de l’Everest).
Et puis, il y a des gens pour qui, les vacances, c’est rester à la maison à organiser des BBQ… 😉
Faudra donc prévoir la chose.

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Quelque chose à rajouter?