E-volution 6.0 – Prologue

Nouvelle-Ottawa, 20 février 2061, 22h17
Centre de données SEC-8B

Nelly et Rob étaient de garde lorsque l’alarme se déclencha. Le système a détecté l’intrusion dans la salle de commande. Ce n’était évidemment pas un exercice, même si Billy, l’IA chargée de la sécurité des bâtiments aimait à provoquer des séances d’exercices à toute heure de la journée, même lorsque les bâtiments étaient presque déserts.

La procédure consistait à faire évacuer tous les membres du personnel afin de les rassembler dans la clairière située à 500 mètres de l’immeuble. Là, on devait rapidement monter les tentes pour accueillir les blessés ainsi qu’organiser le recensement des employés.

Rob était chargé de localiser les retardataires mais aussi d’identifier les personnes bloquées à l’intérieur des pièces qui seraient verrouillées par Billy. Le rôle de Nelly était d’immobiliser les intrus, c’est-à-dire toute personne qui n’aurait pas été reconnue par le système. Billy étant reconnu pour son sens de l’humour, ce qui est assez contradictoire avec sa fonction de gardien de la sécurité, il était arrivé que ces intrus soient des animaux lâchés en liberté dans les couloirs du centre.

Ce soir-là, les deux bracelets de communication sont passés au rouge, signifiant que la menace était réelle. Billy avait été dans l’obligation de fermer la salle de contrôle, empêchant donc les 5 ingénieurs de garde de sortir.

Tandis que Rob et Nelly parcouraient les allées, principalement vides à cette heure tardive, se dirigeant d’un pas alerte vers la pièce centrale, et que les sirènes hurlaient. Une voix annonçait « Veuillez garder votre calme et vous diriger vers les sorties les plus proches ».

A eux deux, ils connaissaient l’ensemble des membres du personnel, c’est donc avec stupeur qu’en regardant l’intérieur de la salle, ils découvrirent 6 personnes en blouse blanche: deux étaient étendus au sol, se vidant de leur sang. Deux autres étaient assises dans un coin de la pièce avec les mains sur la tête. Le cinquième et dernier ingénieur venant d‘apercevoir les deux agents derrière la porte-fenêtre blindée , s’était précipité vers eux. Il n’avait pas eu le temps de faire un pas qu’un coup de feu retentissait. Il s’écroula, un regard de stupéfaction sur le visage. Le tireur était un homme mesurant presque 2 mètres, portant autour de son torse une ceinture d’explosifs. Il ressemblait à ces kamikazes religieux que l’on voyait dans certains films d’action des temps passés.

La terreur se lisait sur le visage des otages lorsque l’individu s’était mis à psalmodier des prières à son Dieu, ceci quelques secondes avant qu’il n’appuie sur un interrupteur situé au poignet et qu’il déclenche les feux de l’enfer à l’intérieur du local.

Évidemment l’explosion s’était limitée à la seule et unique pièce où se trouvait le fauteur de trouble et toute la structure du bâtiment avait tenu le choc . Qui plus est, dans la microseconde précédent la détonation, Billy avait coupé l’entièreté des systèmes électroniques, la sauvegarde des données et leur duplication au site de Jasper s’étant exécutées dès le déclenchement de l’alarme. Tout cela n’ayant donc eu aucune conséquence sur le bon fonctionnement des différentes IA, qui avaient d’ailleurs pris note de l’incident et avaient, dans les secondes suivantes, adapté leur code et mode de raisonnement.

Alors que les extincteurs se mettaient en route, Marina, l’IA des ressources humaines prenait déjà le relais. Un soutien psychologique pour Rob et Nelly avait été mis en place, cinq avis de décès étaient rédigés, une cellule de crise avait été organisée et plusieurs convocation pour des entretiens d’embauche avaient été envoyées.

Chapitre 1 – partie 1 >>

Publication d’un paragraphe par semaine prévue – selon l’avancement ET l’intérêt du public…

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

10 Comments

  1. 31 janvier 2016
    Reply

    Ça m’intéresse, j’attends la suite!

    • 1 février 2016
      Reply

      Ils sont 6 en blouse blanche : 5 otages et le kamikaze

  2. 1 février 2016
    Reply

    tiens, tiens, tiens, j’ai déjà ou ça quelque part ^^

    • 1 février 2016
      Reply

      Je suis bloqué au milieu du chapitre 4 alors que tout est dans ma tête… faut que je m’auto-motive pour les faire sortir sinon l’oeuvre risque de rester inachevée lol

  3. Francoise
    2 février 2016
    Reply

    Intéressant, j’attends la suite.
    Serait-on considérée comme désagréable si on fait des remarques ?

    • 2 février 2016
      Reply

      Merci (le chapitre 1 est coupé en 6 parties et les publications tomberont tous les 2-3 jours)
      Non, toutes les remarques (constructives de préférence) sont les bienvenues (soit en commentaire, soit via Contact).

  4. 14 février 2016
    Reply

    Je voulais lire mais…
    Au moment de l’assaillant je me ravise.
    je pense qu’il va me falloir un peu de temps avant que je puisse continuer à te lire sans que ça ne remue des trucs encore trop frais.

    Désolée 🙁

Quelque chose à rajouter?