Des news en vrac

Côté futur boulot

Allons-y gaiement! L’entreprise est créée!
Ca a pris environ une petite semaine (pour les détails, c’est ICI); et donc j’en suis à la signature du contrat.
Le contrat est avec une société de l’Ontario, dont son client est à Montréal… mais ce n’Est pas si simple: la firme à Montréal s’occupe de faire la gestion déléguée pour un très gros client (une banque), et c’est la`que j’interviens. Présentement, à Montréal, il y ajuste le gestionnaire de projet/client; toute l’équipe, elle, se trouve un peu partout, mais surtout du côté de Toronto…
Pour la communication, c’est pas toujours génial, donc ma présence est la bienvenue car le client final, lui, a un siège à Québec (Lévis pour être précis) et j’irais donc lui rendre visite de temps à autre pour participer à des réunions (que j’Espère productives – ce qui est rare – mais je m’en fous, je facturerais mes heures de route et mon kilométrage).
Il est donc prévu de faire un minimum de 40h par semaine de télétravail avec, en plus, des heures supp’ nocturnes et week-ends.


Le truc, c’est qu’étant dans le métier depuis plus de 16 ans, la notion de « y a beaucoup de travail » (ou encore « on est débordé »), je ne l’ai rencontrée que de manière ponctuelle. Souvent, les gestionnaires sur-estiment la charge de travail (et pas qu’un peu) et, surtout je bosse plus vite que la normale (mon côté Zèbre), donc je suspecte que je vais vite m’ennuyer (non que ça me gène, je serais chez moi, tranquille, sans personne qui passe dans mon dos, à écouter de la musique ou regarder la TV tout en bossant)…

Evidemment, dans la situation actuelle, c’est à dire à une bonne semaine du début du mandat, je ne peux me baser que sur mon expérience pour estimer ce que vont être mes journées en terme de charge de travail. Et donc, quand mon client actuel (le Ministère pour lequel je bosse) dit à mon chef (qui l’est pour encore 6 journées complètes) qu’il aimerait que je continue d’être dispo, j’Accepte sans hésiter de me rajouter un second contrat de quelques heures par semaine de télétravail, voire même d’aller chez le client de temps à autre pour maintenir le projet à flot.
Et c’est pas tout; souvenez-vous! Je devais donner une formation chez mon employeur, mais comme je n’aurais pas le temps de la terminer d’ici la semaine prochaine, j’ai donc un contrat sous la main pour continuer ce petit projet…

Mais je crains quand même de m’ennuyer avec tout ça… Il y a peu, une boîte de Montréal m’avait approché pour un contrat. J’avais « gentiment » (ou sèchement) expliqué que Montréal, c’est hors de question et qu’en plus, je n’acceptais que du télétravail… v’là ti pas que le type me dit qu’il va voir si c’est possible pour son client (avec une réunion une fois par mois, max, à Montréal)… Cependant, sur ce coup-ci, j’émets des réserves… Je vous tiendrais au courant…


Et enfin, avant même de signer mon contrat et de m’incorporer (comme on dit ici), j’avais postulé chez UBISOFT pour un poste senior… techniquement, j’avais pas tous les prérequis, mais j’ai été contacté en début de semaine et j’ai passé un test technique moyennement ardu.. si je suis pris, je vais être triste de devoir refuser leur job… Vous croyez que je pourrais combiner? 😉

Tiens, ça me fait penser que les cours reprennent en septembre…

De Charybde…

Et D. vous avez des nouvelles?

Depuis la guerre déclarée avec sa mère en mars, on a des nouvelles que sporadiquement; enfin, disons plutôt que c’est moi qui en ai: un message sur Facebook par semaine (voir moins).
Elle avait donc déménagé à Donnacona (à environ 50km de la maison), et travaille dans un Tim Hortons… ou comme Chef d’équipe chez Normadin (une chaîne de resto de la Province)… mouais… D’après l’emploi du temps que j’ai vu, je ne suis pas sûr qu’elle bosse plus de 20h par semaine au tarif minimum…

La semaine dernière, C. devait aller passer une journée chez elle; voici un petit résumé de la chose:
– La veille, on a prévu une boîte à lunch pour C. et D. (on sait qu’elle mange mal en général donc j’avais prévu une bonne quantité de pâtes au saumon)
– Départ de la maison à 7h arrivé à l’adresse de D. vers 8h10 (travaux sur la route, trafic, détour…)
– Sur place, D. nous attendait déjà; elle a pris sa soeur de la voiture et m’a confirmé l’heure à laquelle je revenais la chercher (17h30)
– En partant, dans le rétro, j’ai vu qu’elles ne rentraient dans aucune maison mais embarquaient dans la voiture de D… Donc D. n’habite pas à l’adresse donnée…
– Pour venir la chercher, après 2-3 changements de plan à la D., j’ai enfin récupéré ma fille en un morceau au parking du Normandin (et non pas chez D.)
– A noter que C. est n’avait plus sa boîte à lunch, avait oublié son second chandail et était accompagnée d’un paquet de Chips (de type Tortillas)
– Retour à la maison vers 19h, avec un passage chez MacDo (Pas trop le choix, trop tard pour cuisiner et on était tous affamé)

De C, j’ai appris que:
– D. avait nourri ma fille que de Chips et de lait au chocolat… elle a « oublié » de faire à manger…
– D. a dû s’absenter de la matinée est C. est restée avec un « inconnu » dans le jardin (de qui?) – Note que la petite n’a pas l’air traumatisée donc c’est qu’ils ont joué.
– Les amis de D. sont allés chercher (déménagé?) la machine à laver (que D. avait récupéré la semaine précédente à la maison) de son ancien domicile à son nouveau (ce qui confirme qu’on ne sait pas trop où elle habite)
– Lors de ce déménagement, un démarrage trop franc et une machine mal attachée ont fait exploser le pare-brise arrière de la voiture de D. (en fait, je crois qu’ils sont 3 à se partager la même voiture)
– Lors d’un passage pour prendre de l’essence, D. s’est faite avertir par la police car la petite était restée seule dans la voiture, vitre fermée par 30° dehors… Combien de temps? :-/
– C. est allée dans la piscine des voisins de D. (bon, ici, c’est pas un soucis, c’est dans la culture populaire d’aller se baigner chez les voisins – avec leur accord).. pas de crème solaire de toute l’après-midi… au soir, la petite était limite en insolation…

C’est surprenant, n’est-ce pas? Bon, je ne sois pas assez inquiet, c’est sûr… Faut dire que je n’en attendais pas moins de la part de D… mais bon, je crois que la prochaine fois, au lieu de me farcir 2h30 de route sur une journée et des faux-stress, on va plutôt placer C. à la garderie…

… en Scylla

Mais ce n’est pas tout!

Non mais plusieurs mois sans news de D, il faut bien que j’ai des choses à vous raconter, hein!

J’ai reçu un courrier d’huissier il y a une semaine: un propriétaire lui réclamait plus de 3500$ de dommage et intérêt…
Comment se fait-il que JE reçoive ledit courrier? Parce qu’à l’époque, j’étais le garant-caution de D.
Si si, souvenez-vous, il y a un an et demi! D. avait loué un logement dans le centre-ville mais, avant d’emménager, elle s’est rendue compte qu’elle ne saurait jamais payer le loyer avec ce qu’elle gagnait (à l’origine, ça devait être une colocation, mais elle s’était disputée avec l’amie en question).. donc elle avait sous-loué l’appartement… à des loqueteux (j’ai pas d’autres mots pour les qualifier, sorry)… Ces derniers ont toujours payé leur loyer avec du retard (en encore, il fallait les pousser) et donc en février de l’année dernière, on avait trouvé un arrangement avec le proprio et on a cassé le bail (j’ai payé un mois de dédommagement). Pour moi, l’affaire était réglée..
Et bien non! D. devait vider l’appartement, ce qu’elle n’avait pas fait… Donc le proprio s’en est chargé (1000$ arg) pour découvrir des dégâts un peu partout… bref, les plafonneurs professionnels et des peintres sont passés s’en occuper (2000$)… Si D. avait fait sa part (ou demander notre aide), on aurait pu s’occuper de tout… mais non, elle avait encore fait à sa tête…
Donc un courrier d’un huissier est arrivé… j’envoie un message à D. qui n’est pas au courant (étrange, son nom avec sa nouvelle adresse – enfin, son ancienne est en copie)… C’est là que je me suis douté qu’il y avait anguille sous roche car elle m’avait répondu « je vais aller voir ». Plus tard, elle me dit qu’elle va appeler pour avoir des news…
Oui, mais là! C’est aussi à moi (enfin à nous, car V. m’avait poussé à signer comme caution) que le courrier s’adresse… J’ai donc aussi contacter le proprio… J’ai ainsi appris que D. avait injurié le gars (voir le côté positif, elle a téléphoné) et a terminé la conversation en lui disant « Je vais d’abord aller me chercher de la poudre avant de vous filer un cent » (un truc du genre).

De notre côté, on essaie de voir ce que l’on peut faire de manière « correcte » (18 mois sans nouvelle – c’est pas trop normal; qui plus est, il semblerait que je sois caution pour les loyers pas pour les dégâts).. enfin, on investigue pendant que D. fait une nouvelle « boulette »: elle a décidé de contracter un prêt pour payer sa/ses dette/s (je vous rappelle qu’elle a déjà plus de 3000$ de dettes: voiture, rouler sans permis, facture de cellulaire avec cellulaire impayée, internet impayé…). Sauf qu’elle a besoin d’un aval (elle pensait nous faire gober que ledit aval devait juste être un témoin prouvant sa bonne volonté) qui serait là pour payer à sa place si elle se désistait… et elle a pensé à sa mère… qui a tout refusée (notons au passage que D. n’a pas demandé à sa mère son avais avant de faire les démarches – d’ailleurs les deux ne se parlent pas plus que nécessaire – au détriment de V.).
Bref, c’est de nouveau la guerre…


Je termine sur une nouvelle plus positive: l’un des agresseurs de D. (lorsqu’on vivait en Belgique), le seul majeur en fait, a demandé sa libération conditionnelle. Pour l’obtenir, il doit s’engager à apyer les indemnités à D. (environ 15000 Euro – même montant que l’assurance d’un des accusés mineurs avaient payé – et que D. a gaspillé depuis). La négociation est en cours mais ça risque d’être compliqué: le gars propose de payer 50Euro par mois… ça va faire long, ça…

Voilà, vous savez tout…

Rendez-vous sur Hellocoton !
The Postman Écrit par :

19 Comments

  1. 13 juillet 2017
    Reply

    Si tu t’ennuies trop au taf, je te conseille d’écrire un livre roman sur D. et ou une série tele…. y a matières!! Incroyable :/
    En tout cas, fais attention a ta puce quand meme avec D.
    Keep cool and breath!

    • 13 juillet 2017
      Reply

      j’ai du mal à écrire un roman d’anticipation alors un roman dramatique, style mes Misérables, j’en ai pour un siècle 🙂

      • 14 juillet 2017
        Reply

        Ca t’occupera….. ou tyle tele ca plus court, plus « dynamique »….

  2. 13 juillet 2017
    Reply

    Ouf le boulot! Tant mieux si un horaire aussi chargé te convient!! Est-ce que tu vas faire plein de sous avec tous ces contrats?

    • 14 juillet 2017
      Reply

      Le contrat signé est déjà lucratif en soi (par lucratif, je veux dire que je gagnerais 1,5x mon salaire actuel); le second qui est la continuité chez mon client actuel sera un léger bonus… mais si on rajoute celui qui est incertain, c’est triplé mon salaire…

        • 14 juillet 2017
          Reply

          Oui et non: je suis incorporé, l’argent passe dans les caisses de l’entreprise (enfin, je crois que je vais me payer en bonus ;-))

          • 14 juillet 2017
            Reply

            Ouais, et je crois que tu vas aussi sauver plein d’impôts en étant incorporé 😀

  3. 14 juillet 2017
    Reply

    Mon conseil avisé : ne plus JAMAIS confier C à D… (et ne plus JAMAIS se porter garant de quoi que ce soit non plus… Si V insiste, rappelle lui cet épisode ^^)
    50€/mois… il est optimiste ce mec…
    Ubisoft ? nice !

    • 14 juillet 2017
      Reply

      Ce qu’on a convenu, c’est que la prochaine fois, soit c’est la garderie, soit D. garde C. chez nous (pas chez elle).

  4. 14 juillet 2017
    Reply

    Cool le boulot !

    Même avis que Carrie, y a moyen d’écrire un truc pas mal avec les aventures de D

    Et même avis que Zenopia : D est irresponsable, ne plus jamais lui confier C ! Et la solidarité familiale, ok, mais ça a des limites largement atteintes, je crois.
    50€ par mois… On rêve là, non ?

    • 14 juillet 2017
      Reply

      C’est clair… mais je finis l’histoire comment? 😉
      Comme je diasi, la prochaine fois, soit c’est la garderie, soit D. viendra garder C. chez nous (pas chez elle ou chez n’importe qui)

  5. 14 juillet 2017
    Reply

    Contente que tant de perspectives pro s’ ouvrent à toi. Par contre, désemparée face à D. Tu pourrais écrire une série TV, où son personnage retourne la vie de chacun, façon grosse poisse.

    • 14 juillet 2017
      Reply

      Y a une série du même genre: shameless 😉

  6. 14 juillet 2017
    Reply

    Whaou…c’est une histoire de fou ! Pas étonnant que vous soyez fatigués avec tout ça à gérer !

    • 14 juillet 2017
      Reply

      Si peu… en plus, C. nous fait courir après un ballon 🙂

  7. 15 juillet 2017
    Reply

    ha les emmerdes !!! paye puisque tu étais caution … quand aux dommages et intérêts c’est pas à toi qu’ils seront versés donc tu n’en verras jamais la couleur
    pour les contacts C et D, soit ça s’arrête définitivement, soit … tu demandes à C de ne plus jamais rien te raconter 😀
    pour le boulot je pense que tu vas être bien occupé un mois voire 2 et après ce sera de la routine, à toi de gérer ton planning et de te faire un super emploi du temps en face (trouver un partenaire pour le squash, écrire tes articles pour changer le monde, cultiver des tomates et des courgettes, cette option étant la seule vraiment utile pour ton avenir)

    • 17 juillet 2017
      Reply

      Il y a une « action » en justice qui peut se faire… mais il faut qu’on voit… ou alors on négocie… bref on verra
      Pour C et V, ce sera à la maison ou nul part ailleurs si elles doivent se voir)
      Je pense comme toi pour le boulot; dans 2 mois, je serais fixé sur ma propre charge de travail… mais bon, je me dis que j’ai les cours qui reprennent aussi…

Quelque chose à rajouter?