Virée d’un week-end à Sainte-Adèle

Vendredi dernier, nous avons quitté notre petite montagne pour aller passer le weeek-end dans les Laurentides. Oui, bon, partir d’une montagne pour aller dans un autre, c’est pas vraiment dépaysant. Outre la météo ensoleillée (et dire qu’on nous avait annoncé de la pluie), nous avions plein d’activités qui étaient prévues. Laissez-moi donc vous narrer notre excursion dans la MRC des Pays-d’en-Haut, et plus particulièrement dans le coin de Sainte-Adèle.

Pays d'en haut

Le trajet
D’abord, il faut savoir que le Québec, c’est grand. Pour rejoindre cette région, il faut prendre l’autoroute Québec-Montréal puis bifurquer vers prendre l’autoroute des Laurentides qui mène au mont-Tremblant.

Ça ne vous parle pas? Un petit dessin vaut mieux que des longs discours… sauf que là, j’ai quand même envie d’écrire 😉
stoneham-st-adele

Sachant que la vitesse maximale sur autoroute est de 100km/h (et que je bloque le cruise control à 110) et qu’il y a 370km à parcourir, il nous a fallu donc, avec une petite pause, environ 4 heures pour atteindre notre destination.
Ce fut aussi le moment de vérifier le bon fonctionnement de la voiture sur des distances un peu plus longues (l’ancienne Chevy avait fait plusieurs fois qbc-mtrl – mais jamais la Ford). Bref, presque 600km d’autonomie.
Note importante: Le Cruise Control reste l’invention du siècle pour ce genre de parcours (autoroute en ligne droite et monotone).
Sur l’aller, j’ai tout de même compté 6 remarques de V. sur ma façon de conduire contre 4 au retour (elle a dormi une bonne heure, ça explique).

Jour 1 – Activité 1 – Le Pays des Merveilles

Le Pays des Merveilles, c’est un parc à thème pour les moins de 10 ans. N’essayez pas d’y aller avec des pré-ados, outre qu’ils s’ennuieraient à mourir, ils vous le reprocheraient jusqu’à la fin des temps. M’est d’avis que le parc doit payer des licences à Disney et Cie vu qu’on retrouve sur place Alice, le Lapin, la Reine de Cœur, Cendrillon et Blanche-Neige… bon, on y aussi croisé le Chaperon Rouge, le Loup et la maison d’épices de la sorcière d’Hansel et Gretel.
Que du bonheur pour une petite fille de 4 ans! Bon, elle a fait sa timide pour être prise en photos avec les stars (enfin, des étudiantes déguisées en princesse).
Qui plus est, les manèges étaient tous adaptés à son âge: un bateau pirate (où elle y est allée deux fois, avec maman), une mini-grande-roue (plutôt rapide), des hélicoptères, une montagne Russe miniature, des chevaux de bois et j’en passe et des meilleurs.
Toutes les attractions n’étaient pas mécaniques: on trouvait de très longs toboggans, des modules d’escalades, des châteaux gonflables, un labyrinthe, une piscine (fermée car il paraît qu’il a plu au matin) et des jeux d’eau… Il y avait aussi une maison de l’horreur mais C. a fait demi-tour après le premier pas à l’intérieur.
Donc, si vous comptez visiter un jour le Québec avec de jeunes enfants, prévoyez un passage de ce côté-là histoire qu’ils puissent se créer quelques souvenirs (à une heure de Montréal, comptez 5 heures pour faire les attractions, hors piscine)



L’hôtel

Son nom, c’est le Chantecler. Ne vous attendez pas à du grand luxe, c’est un trois étoiles.

Le_Chantecler_01

Il est situé au bord du Lac Rond, possède une plage privée (bon, mettons les choses au clair: une plage, au Québec, ça signifie toujours un peu de sable au bord d’un point d’eau – ne cherchez pas l’océan ni la mer) (sur la photo, tout à gauche), un module de jeu pour jeunes enfants, quelques terrains de sports et loisirs, une salle de fitness (enfin, un terrain de squash réaménagé), un terrain de squash, une piscine, un spa, une salle d’arcades, un bar, un resto. J’oublie sûrement un truc ou l’autre… Cependant les chambres laissent à désirer et je n’ai jamais pu me connecter au wifi (bon, c’était pas primordial). Pour notre chambre, deux lits doubles, dont l’un était placé dans le mauvais sens (il était déconseillé de s’asseoir au pied du lit sous peine de le faire basculer), un néon défectueux dans la salle-de-bain et une toilette qui fuit (enfin, je veux dire qu’on l’entend en permanence couler). Je ne suis d’ailleurs pas sûr que le voisin du dessus ait été capable de couper sa douche car elle a fonctionné toute une partie de la nuit.
Mais sinon l’endroit est calme et paisible. La nourriture était bonne et chère. D’ailleurs, si vous êtes carnivore comme moi et que la vue de légumes vous rend mal à l’aise, je vous conseille de commander un Tomahawk de porc de Nagano grillé avec une portion de frites (il y a plein de verdures diverses dans l’assiette, j’ai fait quelques efforts mais après le 2ème navet, il m’a fallu piquer des frites à V.). La crème brûlée était excellente. La carte, vous la trouverez ici: MENUS



Jour 1 – Activité 2 – Piscine

Bon, je vous avoue qu’en tant que représentant du signe du Taureau, nager (ou même me baigner) n’est pas l’une de mes activités favorites. Donc, en ce premier soir, je me suis limité à regarder V. et C. se mouiller. C. s’amusait comme une petite folle – la dernière fois qu’elle était vraiment rentrée dans une piscine digne de se nom, elle avait que 2 ans. On nous avait conseillé de lui mettre un gilet de sauvetage, ce que l’on a fait. Mais après vingt petites minutes, nous l’avons sortie de l’eau, ses lèvres virant au bleu. N’empêche qu’elle a pu apprendre à faire la planche.
Après une telle journée, le dodo fut plus qu’attendu.

indoor-pool

Jour 2 – Activité 1 – Lecture/module

Le lendemain matin, nous avons été réveillées par la chargée de ménage qui a frappé à la porte… à 8h25… Non mais sérieusement, le ménage, c’est pas plutôt vers midi qu’on le fait d’habitude?
Enfin bref, on s’est levé et nous sommes allés prendre notre petit-déjeuner – un bon petit buffet à volonté (œufs, bacon, pdt rissolées, sirop d’érable, jus d’orange, toasts, fruits, fromages). Le seul point négatif, c’était le côté infect de leur café… et de ce côté-là, je suis pas très exigeant.
Nous sommes donc allés dans le jardin de l’hôtel où nous avons lu pendant que C. jouait sur le module de jeu. Puis d’autres enfants sont arrivés; des gens sans manière qui ne savaient que communiquer qu’en criant… vu que l’heure de l’activité suivante approchait, on a levé bagage…

Jour 2 – Activité 2 – Équitation

Au départ, cette activité n’était pas prévue: il devait pleuvoir… mais finalement j’avais réservé une randonnée d’une heure pour nous trois. Je n’étais jamais monté sur un de ces bestiaux et pour C., ce fut juste de petit trajet en âne. V. en avait déjà fait dans sa jeunesse.
Que dire de cette expérience? C,est simple: je ne me plaindrais plus jamais de la façon doit la gestion d’un cheval est gérée dans jeu RPG (style Skyrim, etc…)… Un cheval, ça écoute pas si facilement, En plus, mon canasson avait une fâcheuse tendance à vouloir manger tout ce qui était à sa portée… Le remettre sur le droit chemin à chaque fois ne fut pas une mince affaire. On a aussi essayé de le faire trotter: déjà, il ne semblait pas comprendre ce que je lui voulais, et quand l’ampoule s’est allumée, mes fesses n’ont pas trop apprécié. Faut aussi dire que personne ne m’avait expliqué que je devais accompagner le cheval dans ses rebonds…
Un dernier point: pour les concepteurs de jeu: Les chevaux, ils sont aussi dérangés par les mouches. si vous voulez rendre l’immersion plus réaliste, rajoutez des grosses mouches et adaptez la conduite du cevela 😉
C. par contre, n’a jamais eu à se plaindre; V. quant à elle, avait des courbatures après une heure (et pour le reste de la journée).



Jour 2 – Activité 3 – Plage

Puis là, il a fallu aider nos fesses à récupérer. Donc, nous avons passé le reste de l’après-midi à la plage de l’hôtel vu le beau soleil qui nous accompagnait. Je n’ai évidemment pas mis les pieds dans l’eau, le transat en-dessous du parasol étant devenu mon fief durant la bonne heure que nous avons passée là. Les filles sont allés dans le lac jusqu’à mi-teille puis C. s’est occupée avec un château de sable, ainsi qu’avec la petite fille du transat d’à côté.
Vers 16h45, on a pris la direction du resto: Chez Milot où personne n’a été déçu de son plat. Trio de pâtes pour moi, Moules aux crevettes à l’indienne pour V. et Escalope de veau grillée pour C… Le serveur était très sympa et a même géré C. quand elle lui a dit qu’elle voulait son dessert alors qu’elle n’avait pas fini son assiette.

Jour 2 – Activité 4 – Piscine

Cette fois-ci, j’ai pas pu esquiver et j’ai donc accompagné V. et C. dans la piscine… C. avait beaucoup plus confiance en elle que la veille et a commencé à vouloir faire les choses à sa manière. Bon, on n’a pas trop traîner tout de même, ses lèvres virant de nouveau au bleu. L’eau n’était pas super chaude et elle ne sait pas encore se réguler en bougeant.
Ensuite dodo…

Jour 3 – Activité 1 – Piscine

Ben oui, après le petit déjeuner, on a profité une dernière fois de la piscine. C. était un peu plus autonome et « nageait » de papa à maman.
Après 3/4 d’heure, on est rentré boucler nos valises, pour prendre la direction de notre dernière activité dans la région

Jour 3 – Activité 2 – Les mini-maisons

Bon alors là, papa n’a pas assuré: j’avais négligé que, vu que le festival avait lieu au milieu des bois, il n’y aurait pas de terminal pour payer… bref, après 10min de fil à l’entrée, j’ai abandonné femme et enfant pour aller au dépanneur du coin (situé à près de 5km de là) pour aller acheter des billets (et prendre du cash). Au retour, évidemment, il a fallu rechercher une place de stationnement… pffff.
Sous un soleil de midi (environ 28°), nous avons donc visité des mini-maisons… Le concept est sympa – pour certaines, ça fait quand même roulotte, et les prix sont abordables. On eput en avoir à partir de 20.000$. C’est une mini-maison, ça veut dire qu’il y a cuisine, salon, chambre et salle de douche pour ce prix-là. Bon, les plus petits modèles, il faut avouer qu’on n’a pas aimé. Perso, je lorgnais sur le modèle de chalet préfabriqué et de maison usinée de plus grande taille (ça reste petit, hein). Pour 100.000$, il y avait moyen d’avoir une belle maison, deux chambres, toute équipée. Un des chalets deux chambres se négociait pour 65.000$ livré et monté (je précise car il y en a qui aime le DIY – ce qui réduit assez bien les coûts).
Après deux petites heures, nous avons donc repris la route en faisant une halte du côté de Sainte-Agathe-des-Monts pour manger. Le resto, Le fumet, ne payait pas de mine mais le repas était excellent et les assiettes très généreuses, pour un prix deux fois moindre que les autres resto du week-end.
A 19h15, on était de retour à la maison.

Rendez-vous sur Hellocoton !
ThePostman Écrit par :

2 commentaires

  1. 31 juillet 2015
    Répondre

    La vache, c’était chargé comme planning. Pas de temps mort !

    • 31 juillet 2015
      Répondre

      C’était pas aussi chargé que ça. La plage, la piscine et l’un des restos, tout est à 5min de l’hôtel. C’était assez tranquille en fait 😉

Quelque chose à rajouter?